Les clefs de l'Amérique par Jean-Eric Branaa
Les clefs de l'Amériquepar Jean-Eric Branaa

L'affaire Russe (3) : la transition

10 novembre 2016: Lors d'une réunion post-électorale, le président Obama met en garde le président élu Trump contre l'embauche de Michael Flynn.

Pour résumer, on avait vu émerger Paul Manafort dans cette histoire, qui a ensuite été écarté, idem pour Carter Page. Il restait toujours alors Michael Flynn et la presse évoquait aussi Jeff session, devenu depuis ministre de la justice, Jared Kushner, le gendre et Donald Jr., le fils.

On y ajoutera Roger Stone, un très proche de Donald Trump, et Donald Trump lui-même, bien que pour l’un comme pour l’autre on ne trouve pas de lien direct qui pourraient les incriminer ou même les mettre en difficulté.

Le 11 novembre 2016, la porte-parole de la campagne Trump, Hope Hicks, a nié carrément et largement les contacts avec l'étranger pendant la campagne de Trump. Elle a déclaré catégoriquement "Cela ne s'est jamais produit. Il n'y avait aucune communication entre la campagne et une entité étrangère pendant la campagne. "

 

Ce déni a été réfutée à plusieurs reprises alors que la liste des officiels éprouvés de la campagne de Trump qui ont rencontré des Russes est maintenant connue pour inclure Donald Trump Jr., Jeff Sessions, Paul Manafort, Page Carter, Roger Stone et Michael Flynn.

Le 18 novembre 2016, ignorant l'avertissement d'Obama, Trump offre et Flynn accepte de servir comme conseiller de sécurité nationale dans la nouvelle administration.

28 novembre 2016: Le président élu Trump a dit à Time Magazine qu'il ne croyait pas que les Russes s’étaient mêlés des élections américaines. Il a déclaré: "Je ne crois pas qu'ils ont interféré. Cela est devenu une risée, pas un point de discussion, juste une raillerie. Chaque fois que je fais quelque chose, ils disent 'oh, la Russie a interféré.' "

 

Il a alors minimisé les conclusions du renseignement américain concernant le piratage de DNC: "Cela pourrait être la Russie. Et ça pourrait être la Chine. Et ce pourrait être un gars dans sa maison dans le New Jersey. "

En décembre , le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, et le conseiller de campagne Michael Flynn rencontrent l’ambassadeur russe Sergueï Kislyak à la Trump Tower. Le même mois, Jared Kushner rencontre le banquier russe Sergueï Gorkov. Et Michael Flynn a cinq conversations téléphoniques avec l’ambassadeur russe.

KellyAnne Conway, interrogée sur des rencontres entre ces personnalités et des Russes, oppose une vigoureuse dénégation. On sait maintenant qu’elle est fausse car Trump Jr. a admis avoir rencontré les russes le 9 juin 2016, lorsqu’il y voyait la promesse d'informations préjudiciables sur Hillary Clinton et croyait, de son propre aveu, que le gouvernement russe voulait aider la campagne de son père.

Le 28 décembre 2016, l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis, Sergey Kislyak, contacte Flynn. A cette époque, des rumeurs de sanctions se multiplient, et les deux hommes discutent de ce que deviendront les sanctions russes sous l'administration Trump.

Flynn, plus tard, a nié la réalité de cette conversation. Puis il a nuancé et simplement nié avoir discuté des sanctions. Mais dans les deux cas il s’agit de mensonges de sa part, ce que l’on sait parce que l'appel a été enregistré. En effet, Kislyak, était considéré comme un espion russe et était sous la surveillance des services secrets.

Le 29 décembre 2016, en réponse au piratage russe du parti démocrate et à d'autres ingérences dans les élections américaines, Obama impose des sanctions à la Russie qui incluent l'expulsion de 35 diplomates russes. Une réponse russe est attendue.

 

Ce jour-là, Flynn a au moins cinq autres appels avec Sergey Kislyak visant à mettre fin aux représailles russes. Une fois de plus, Flynn a nié plus tard que les conversations s'étaient même produites. Ces appels ont sans doute violé la loi Logan.

La Loi Logan, qui date de 1799, est une loi fédérale qui interdit aux citoyens américains de négocier avec les représentants de gouvernements étrangers au nom des États-Unis, sans être officiellement autorisé pour cela.

Le 30 décembre 2016, Poutine annonce (et cela surprend tout le) qu'il n'y aura pas de représailles russes pour les sanctions américaines.

Le 31 décembre 2016, Trump jette un doute sur l'histoire de piratage de la Russie acceptée par les services de renseignement américains affirmant que «ça pourrait être quelqu'un d'autre».

 

La semaine qui suit, Trump continue à dénigrer les conclusions du renseignement américain concernant le piratage de la Russie et dit à nouveau que cela aurait pu être fait par un jeune de 14 ans.

Le 10 janvier 2017, Jeff Sessions, proposé au poste de ministre de la justice témoigne lors de ses audiences de confirmation : « je n'ai pas eu de contacts avec les Russes.» Le sénateur Leahy a posé la question suivante: « Avez-vous été en contact avec une partie du gouvernement russe à propos des élections de 2016, soit avant ou après le jour du scrutin? "Les sessions ont directement répondu" Non "

Le 10 janvier, un dossier concernant Donald Trump est publié par Buzzfeed. On y apprend que le nouveau président aurait été impliqué dans une affaire sordide en Russie, un épisode durant lequel il aurait participé à des jeux sexuels dit « douches dorées «  (golden showers) consistant à se faire uriner dessus.

11 janvier 2017: Trump est directement interrogé lors d'une conférence de presse. "Pouvez-vous attester ici aujourd'hui, une fois pour toutes, et dire que personne lié à vous ou à votre campagne n'a eu de contact avec la Russie avant ou pendant la campagne présidentielle?" Trump répond directement "non, personne". Il traitera alors plusieurs médias de « Fake News »

 

Nous savons maintenant que c’est faux puisque le fils de Trump admettra plus tard qu'il a rencontré des Russes le 9 juin 2016.

Le 12 janvier 2017, le Washington Post publie l'histoire des appels téléphoniques de fin décembre entre Flynn et Kislyak.

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

contact@branaa.fr

Comprendre

Tweets de jean-eric branaa @BranaaJean

Dossiers

Dernières pages ajoutées

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Eric Branaa