Les clefs de l'Amérique par Jean-Eric Branaa
Les clefs de l'Amériquepar Jean-Eric Branaa

L'affaire Russe

Le “Russiagate” secoue la présidence de Donald Trump depuis ses débuts. Les questions se bousculent : Y a-t-il eu collusion entre l’équipe de Trump et Moscou pour faire perdre Hillary Clinton ? Le président a-t-il ensuite tenté de faire obstruction à la justice ? Tout cela finira-t-il par entrainer sa destitution ?

Mais il faut tout d’abord observer que le terreau était bon pour qu’une telle histoire apparaissent : à commencer par plus de cinquante ans de tensions entre les deux pays, et la guerre froide qui a plus d’une fois fait trembler le monde. Il y a également une histoire déjà vieille de  trente ans, faite d’expulsions croisées : en octobre 1986, ce qu’on a appelé « la guerre des diplomates », en mars 2001 ou en juillet 2010. Plus près de nous, il y a l’affaire du diplomate américain agressé à Moscou, en juillet 2016 et maintenant l’affaire du piratage de l’élection américaine.

 

Hors contexte Trump, les Américains sont donc largement immunisés contre ces histoires russes à répétition.

 

Cette nouvelle affaire éclate en 2016 et dure depuis. Elle ne semble pas près de se refermer.

Le premier protagoniste avec lequel nous faisons connaissance est Paul Manafort.

Paul Manafort a été le chef de la campagne Trump en 2016/ mais, entre 2007 et 2012, il menait des activités de lobbying en faveur des partis et des intérêts pro-russes en Ukraine. Ces organisations ont ensuite déstabilisé le pays et seraient étroitement liées aux opérations de renseignement russes. Selon la loi américaine, ces activités obligeaient légalement Manafort à s'inscrire en tant qu'agent étranger, mais il ne l'a pas fait.

Deuxième personnage qui nous intéresse : Michael Flynn.

Juillet 2012: Suite à la nomination d'Obama, Michael Flynn devient le directeur de la Defense Intelligence Agency (DIA). Flynn est un général 5 étoiles, un héro de la nation, un homme au-dessus de tout soupçon.

En avril 2014, Flynn annonce sa retraite en tant que directeur de la DIA environ un an plus tôt que prévu. Les rapports indiquent qu'il a été expulsé en raison d'un style de gestion abusif.

A la mi-2014, le FBI entame une enquête sur Paul Manafort pour une éventuelle activité criminelle liée à la représentation des intérêts russes en Ukraine.

Août 2014: Flynn se retire de l'armée. Avec son fils, il a ensuite créé le Flynn Intel Group, un cabinet de conseil fournissant des services de renseignements aux entreprises et aux gouvernements.

Décembre 2015: Flynn est payé 45 000 $ pour parler lors d'un dîner de gala pour Russia Today (RT), une branche de propagande anti-américaine souvent virulente du gouvernement russe. Flynn est un invité d'honneur assis à la même table que le Directeur de la publication de  RT et Poutine, que vous apercevez à sa gauche.

Par la suite, Flynn continue de faire des apparitions semi-régulières sur la chaine RT ou dans leur événements, en tant que commentateur invité, prônant souvent une coopération américaine plus étroite avec la Russie.

En 2015, Flynn a également reçu plus de 11 000 dollars en paiement d'une société russe de cybersécurité, selon des experts du renseignement américains, selon lesquels l'espionnage russe est impliqué.

En 2015 commence la campagne électorale présidentielle et Donald Trump annonce sa candidature le 16 juin. Pour l’instant, « l’affaire Russe » ne concerne donc que deux personnes : Paul Manafort et Michal Flynn. Ni l’un ni l’autre ne sont impliqués dans la campagne Trump au départ.

suite... année 2016

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

contact@branaa.fr

Comprendre

Tweets de jean-eric branaa @BranaaJean

Dossiers

Dernières pages ajoutées

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Eric Branaa