Les clefs de l'Amérique par Jean-Eric Branaa
Les clefs de l'Amériquepar Jean-Eric Branaa

Les pouvoirs de guerre du président

Pour engager le pays dans une guerre, le président a besoin d’une autorisation de recourir à la force militaire (AUMF), en vertu d’une loi adoptée en 1973. Il a une telle autorisation actuellement, car elle a été adoptée peu de temps après les attentats d'Al-Qaïda du 11 septembre 2001.

Pourquoi l'AUMF est-il si important - et controversé? 

Le président s'appuie sur cette loi pour mener des opérations décidant de la vie ou de mort.  En tant que commandant en chef, le président peut envoyer des troupes au combat. Pourtant, la Constitution américaine dit que seul le Congrès peut déclarer la guerre pour une période prolongée. 

 

Toutefois, les responsables de la Maison Blanche ont trouvé une solution pour contourner la rigidité du texte de loi, dans les jours qui ont suivi les attaques d'Al-Qaïda. Les législateurs ont approuvé une résolution qui donnait au président George W. Bush le pouvoir de traquer et de détruire Al-Qaïda et les talibans.

 

 Les membres du congrès ont approuvé une deuxième résolution en 2002, permettant à George W. Bush de mener une guerre contre l'Irak. 

 

Le président Barack Obama a poursuivi dans la meme voie et a soutenu que les lois lui donnaient l'autorité dont il avait besoin pour la campagne contre le groupe État islamique (IS), une organisation qui n'existait pas lorsque les lois ont été écrites.  Dobnald Trump a continué à mener une campagne agressive contre les militants islamistes radicaux, que ce soit au Niger ou dans d'autres pays. 

 

Les opposants estiment qu’ils ont outrepassé le cadre de la loi. Cependant, la plupart des gens accordent peu d'attention aux autorisations données au président ou aux campagnes militaires qui sont menées, jusqu'à ce qu’il arrive quelque chose de grave. 

 

En octobre, trois sergents d'état-major, Bryan Black, Jeremiah Johnson et Dustin Wright, ainsi que le Sgt La David Johnson, ont été tués au Niger. Tout à coup, la question s’est posée de savoir ce que les soldats américains faisaient là-bas. 

 

Même les sénateurs ont été pris de court. "Je ne savais pas qu'il y avait un millier de soldats [au Niger]", a déclaré Lindsey Graham, un républicain de Caroline du Sud, sur NBC's Meet the Press.  Les troupes américaines entraînaient les forces locales en Afrique de l'Ouest afin qu'elles puissent combattre les groupes extrémistes de manière plus efficace.

 

 

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

contact@branaa.fr

Comprendre

Tweets de jean-eric branaa @BranaaJean

Dossiers

Dernières pages ajoutées

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Eric Branaa