Les clefs de l'Amérique par Jean-Eric Branaa
Les clefs de l'Amériquepar Jean-Eric Branaa

Tom Price

Implanté dans la banlieue nord d’Atlanta, Thomas Price est élu depuis 2005. Il était le président de la commission du budget à la Chambre des Représentants jusqu’à sa nomination au poste de ministre de la Santé dans le 1er gouvernement Trump.

 

Une carrière médicale

Price est originaire du Michigan, où il est né, dans la capitale (Lansing). C’est également dans cet état qu’il a fait ses études, à l’université de médecine de l’Etat. Il s’est alors installé près d’Atlanta, dans la banlieue de Roswell où il vit toujours. Un homme tranquille, il a été président du Rotary Club local et a dirigé une clinique orthopédique pendant 20 ans, avant de devenir le directeur de la clinique orthopédique de l’hôpital d’Atlanta.

 

Une vie personnelle sans histoire

Price et sa femme femme, Betty, vivent toujours à Roswell à ce jour. Ils ont un seul enfant (Robert). Betty a été élue au conseil municipal de Roswell, puis à la Chambre des Représentants de l’Etat en 2015.

Price est un presbytérien.

 

Elu au sénat de Georgie (1996–2005)

En 1996, le sénateur de l’Etat, Sallie Newbill (R) a décidé de ne pas se représenter.  Price a alors très largement battu la démocrate Ellen Milholland (71%-29%). Il a à nouveau été élu en 1998, 2000 et 2002. Les deux dernières fois il n’avait pas d’opposant.

 

Elu à la Chambre des Représentants des Etats-Unis, depuis 2005

 

Ses positions sont très conservatrices et a été un membre très actif du Tea Party. Il a voté selon la ligne très orthodoxe du parti républicain : il est très favorable à moins de présence de Washington et plus d’autonomie pour les Etats. Son site web fait état de son engagement en faveur "d'un gouvernment imité et de moins de dépenses publiques". Sauf en matière de sécurité (il a voté pour le Patriot act, puis son extension, puis contre le retrait des troupes d’Afghanistan).

 

Son action est marquée par la volonté d’abolir le système de santé mis en place sous Obama. Fervent opposant à l’avortement il a été en faveur de la loi Protect Life (protegez la vie) qui a été introduite par les républicains afin d’interdire les dispositions de l’Obamacare qui permettent de financer les dépenses de santé liées à un avortement et auraient autorisé les hôpitaux à refuser des soins, même en urgence, en lien avec un avortement.

 

Il a participé en 2011 à la grande manifestation pour le vie et à été noté 0/100 par NARAL, l’organisation pro-avortement, ainsi que par le planning familial et 100/100 par le National Right to Life Center.

 

Price est opposé à tout contrôle sur les armes et soutient à la décision de la Cour Suprême District of Columbia v. Heller,  qui prévoit que l’interdiction de la possession d’armes dans le district de Columbia n’est pas constitutionnelle, ainsi que la décision McDonald v. Chicago,  qui prévoit que le 2nd amendement s’applique également aux Etats. La NRA lui a donné un A pour son action politique. Il a obtenu un 0 de la part de la Brady Campaign to Prevent Gun Violence, une organisation opposée à la posession des armes.

 

Price est également opposé au mariage pour tous, a voté contre une loi interdisant la discrimination au travail basée sur l’orientation sexuelle (en 1997) et a voté contre la loi « don’t ask don’t tell » du président Obama interdisant la discrimination sexuelle dans l’armée. Il est noté O/100 par les organisations de droits de l’homme et par la Human Rights Campaign, une organisation gay.

 

Il a enfin régulièrement voté contre toutes les mesures environnementales et ne croit pas au réchauffement climatique.

 

Un soutien indéfectible de Donald Trump

 

Tom Price s'est distingué par le soutien qu'il a apporté au nouveau président. Il n'a pas suivi le mouvement général lorsque les parlementaires se sont éloignés de lui et, au contraire, a réuni un groupe de neufs députés, jurant loyauté au candidat et appelant "tous les Américains à le soutenir".

 

Il est le co-auteur d'un plan de santé destiné à remplacer l'Obamacare, bien plus détailé que celui proposé par Dobnald Trump. Il a plusieur fois indiqué que le nouvau présdient était très à l'écoute des propositions et très intéressé par ce plan. Price est également favorable à des changements dans les deux autres porgrammes socuaix et de santé, piliers des grandes réformes des années 60  : Médicaid et Medicare. Parmi ses propositions, il serait demandé aux bénéficiaires valides de contribuer par un travail ou une fonction associative en contrepartie des aides reçues. il souhaite également transférer la gestion de Medicaid aux Etats, qui pourraient alors décider notamment des conditions d'accès et d'attribution, une idée qui a constamment été repoussée par l'administration de Barack Obama. Il a été estimé que 14 millions de personnes sortiraient alors du système de couverture sociale.

 

Ce qui n'est pas négligeable, Tom Price est un proche de Paul Ryan, ce qui sera un atout dans la conduite de ses réformes.

 

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

contact@branaa.fr

Comprendre

Tweets de jean-eric branaa @BranaaJean

Dossiers

Dernières pages ajoutées

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Eric Branaa