Les clefs de l'Amérique par Jean-Eric Branaa
Les clefs de l'Amériquepar Jean-Eric Branaa

Rick Perry, le Texan

L'ultra-conservateur Rick Perry, qui a succédé à George W. Bush à la tête du Texas, comptait sur sa foi en Dieu et sur les succès économiques de l'Etat qu'il a dirigé pour convaincre les électeurs de le propulser à la Maison Blanche.

Coiffure toujours nette, convictions chrétiennes et ultra-conservatrices fièrement revendiquées, Rick Perry, est un Texan pur jus.

Il a dirigé le Texas pendant trois mandats et demi, ce qui est le record de l’histoire de cet Etat. En 2012, il avait déjà été candidat à la présidentielle et est apparu alors –dans un premier temps– comme un candidat sérieux, tenant la dragée haute à Mitt Romney et Michelle Bachman. Pourtant, il fut rattrapé par des déclarations qu’il avait faites sur une sécession souhaitable du Texas et, surtout, par des révélations sur sa politique de renvoi des immigrés, en particulier des enfants de clandestins.

C’est finalement lors d’un débat entre les sept candidats républicains, le 10 novembre 2010, qu’il ruina toutes ses chances en limitant ses réponses à des « oops ! », qui révélèrent surtout son manque de stature et d’expérience nationale. On se souvient surtout que dans l'exposé de sa politique, il signala qu'il voulait supprimer un ministère... mais oublia duquel il s'agissait !  Malice de Trump? il s'avère que le ministère en question était le ministère de l'énergie, à la tête duquel il a finalement été noméé.

Il a à nouveau tenté l'aventure présidentielle en 2016, mais n'a pas davantage réussi.

 

Un ultra conservateur

Ancien pilote de l'US Air Force, M. Perry s'est toujours opposé à des hausses d'impôts pour le secteur privé, car comme il l'affirmait à Time,  en 2012 : "je suis un gouverneur pro-entreprises, je serai un président pro-entreprises". 

Ultra-libéral en économie –il est partisan du libre-échange et de coupes drastiques dans les programmes sociaux, Rick Perry est socialement conservateur. Défenseur farouche du Deuxième amendement à la Constitution qui garantit à chaque citoyen américain le droit de porter des armes, il est en faveur d'une politique migratoire plus stricte. 

Au plan international, il juge que le budget du Pentagone devrait être augmenté et met en garde contre l'influence grandissante de la Chine. A en croire le magazine Foreign Policy, M. Perry a expliqué que l'Iran et la Corée du Nord représentaient un "danger imminent en raison de leurs ambitions nucléaires". 

 

La foi est son crédo

Il est connu pour ne pas garder sa foi dans sa poche, lui, qui avait décrété trois "jours de prière pour que tombe la pluie", dans son Etat touché par la sécheresse, ou qui a organisé un rassemblement de plusieurs milliers de personnes, alors qu’il était gouverneur, pour une journée de prière, durant laquelle il a demandé à Dieu de régler les problèmes que les politiciens ne peuvent gérer. "Avec une économie en difficulté, des communautés en crise, des populations dérivant dans l'océan du relativisme, nous avons besoin de l'aide de Dieu", avait-il dit.

 

Rick Perry a été handicapé par une inculpation dans une affaire d’abus de pouvoir dans son Etat. Il a eu du mal à émerger à nouveau dans le peloton des candidats qui avaient une chance, surtout avec la présence de Jeb Bush et de Ted Cruz dans cette campagne, qui lui ont volé tous les deux cette étiquette de Texan qui est si utile dans le Sud. En 2016, il a finalement jeté l'éponge avant même le début des primaires.

 

 

Commentaires

Discussion close
Aucune entrée disponible

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

contact@branaa.fr

Comprendre

Tweets de jean-eric branaa @BranaaJean

Dossiers

Dernières pages ajoutées

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Eric Branaa